Marie Lestremau
Sophrologie à Bègles
Marie Lestremau, sophrologie à Bègles

Le mag Bleu, France Bleu Gironde, en direct lundi 28 septembre 2020

ACTUALITES

Ce lundi, j'étais en direct l'invitée d'Isabelle Wagner dans l'émission Le mag au micro de France Bleu Gironde, 100.1 à Bordeaux, pour parler sophrologie en général comme anti-douleur, dans la gestion du stress et des angoisses particulièrement aujourd’hui puis spécifiquement envers les patients atteints de cancer à l’occasion d’Octobre Rose.

 

  1. La sophrologie : solution non médicamenteuse à la douleur

La sophrologie signifie littéralement : science de l’esprit harmonieux, cette pratique que nous pouvons donc qualifier de méthode de thérapie brève a été créé par le Psychanalyste Alfonso Caycedo en 1960. En effet, il recevait alors en consultation des patients se plaignant de troubles post-opératoires, de douleurs résiduelles, de stress post-traumatique n’ayant aucune source physiologique ou psychiatrique, c’est alors qu’il commença à s’intéresser au cheminement de la douleur dans la conscience.

C’est avec cette volonté de soulager ces patients non pris en charge par la médecine classique qu’il débuta ces recherches à travers de nombreuses influences, tel le zen japonais, l’hypnose, le yoga, l’autosuggestion positive, la méthode Coué… notamment et du meilleur de ces méthodes née la sophrologie : pratique reposant sur des exercices alliant les relaxations dynamiques sur le corps au sophro-visualisations mentales afin de toucher la conscience des patients sur leurs ressources et capacités.

A ces origines, la sophrologie était donc exclusivement thérapeutique et réservée au chant médical, d’où ces indications anti-douleur physiques ou morales. Elle est à ce titre plébiscitée par la médecine conventionnelle pour lui être complémentaire.

Puis, la pratique c’est libéralisé pour devenir aussi aujourd’hui une méthode de développement personnel utilisée en préparation mentale (sportifs, grossesses, examens…) ou plus largement en amélioration du quotidien : stress, sommeil, changements, confiance en soi, concentration…

Chaque protocole est individualisé, personnalisé et adapté à chaque individu. La pratique est donc accessible à tous sans limite du moment où la personne peut suivre la voix du sophrologue qui guide la séance. Elle se pratique classiquement assis ou debout, les yeux fermés, sans odeur ni musique.

 

  1. La sophrologie et son indication anti-stress

La sophrologie est sans doute la meilleure méthode anti-stress car elle agit sur 3 pôles du stress : l’agent stressant (cause ou fait déclencheur ), les effets du stress (conséquences) et les stratégies de ressources puisées en soi (solutions adaptées).

Le contexte actuel de ces derniers mois, tant au niveau sanitaire qu’économique crée une recrudescence de l’angoisse, je le constate depuis la réouverture de mon cabinet en juin.

En plus d’une véritable recherche de sens, la crainte du virus, d’un retour au confinement, ces incertitudes perpétuelles plongent les personnes déjà fragilisées en proie à leurs peurs profondes, sans pouvoir y échapper. La sophrologie prend alors tout son sens car elle ouvre une fenêtre sur les capacités déjà existantes chez tous êtres.

Par des techniques reprises dans les exercices classés en différents degrés fonction de leur intention, le sophrologue s’appuyant sur les outils de détente physique et de relaxation mentale va modifier progressivement l’état de veille de l’individu pour accéder à sa conscience et ainsi lui permettre de se recentrer sur ces véritables sensations et ressentis corporels. Il s’agit de la vivance en sophrologie. Alors, la personne pourra avancer vers une transformation profonde et durable grâce à l’harmonie corps-esprit vécue en séance.

La sophrologie travaille à vider les tensions négatives, les croyances limitantes pour se remplir par le positif déjà vécu ou imaginé. Le cerveau ne faisant pas la différence entre le réel et le suggéré…

La sophrologie est donc dans la période une indication certaine pour gagner en liberté, sérénité durablement dans le monde de demain.

De façon, plus ludique, la sophrologie peut être utilisée en ateliers collectifs. Je propose des ateliers de sophro-balade en pleine nature, des sophro-dégustation en connexion avec ces 5 sens afin de retrouver les sensations du corps et prendre conscience de la vie en nous.

 

  1. La sophrologie et le cancer

Depuis 2006, la sophrologie a intégré le plan cancer national comme thérapie reconnue dans l’accompagnement de cette pathologie lourde.

Elle soulage chaque malade du diagnostic pour évacuer le choc de l’annonce, au traitement dans leurs effets secondaires pour soulager les nausées, prendre du recul sur les douleurs de la maladie ou des interventions, puis par la suite la sophrologie permet de retrouver par le biais du travail sur le schéma corporel une acceptation de ce nouveau corps parfois malheureusement mutilé.

Intrinsèquement, la sophrologie permet d’accepter la maladie, de l’intégrer, de soulager la douleur, retrouver confiance et espoir en la vie.

La sophrologie travaille le schéma corporel pour aider réellement à la reconstruction durable des malades et de leur entourage.

Je suis moi-même spécialisée en maladie et dépendance, et j’accompagne de nombreux patients avant, pendant puis après la maladie. Je reçois aussi leurs aidants familiaux afin de leur permettre de souffler pour pouvoir continuer auprès de leurs aidés.

Merci à Isabelle pour son invitation. 

Pour écouter et revoir le contenu de l'émission en podcast: 

https://www.francebleu.fr/emissions/la-vie-en-bleu-le-mag-de-france-bleu-gironde/gironde/sophrologie-avec-marie-lestremau


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.